• envoyer à un ami
  • Imprimer la page
  • Ajouter aux favoris
  • PDF

Appui aux entreprises de Picardie

20/12/2015- Actualites des régions

Retour à la liste

La Convention régionale de formation et d’adaptation du Fonds National de l’Emploi (FNE)

signée entre la DIRECCTE de la région Picardie et OPCALIM est mise en œuvre jusqu’en octobre 2016.

Elle permet aux entreprises fragilisées de maintenir les salariés dans l’emploi en les formant à des actions les préparant aux transitions ou mobilités professionnelles.

Appui aux Mutations Economiques (AME-Entreprise)

La  région PICARDIE a  un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale et les entreprises de tous les secteurs sont fortement touchées par la crise,

Pour  soutenir les entreprises fragilisées et  sécuriser les parcours professionnels de leurs salariés, la DIRECCTE Picardie (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) et OPCALIM ont signé une convention FNE pour l’Appui aux Mutations Economiques (AME). Sa durée s’étend  du 1er mai 2015 au 30 octobre 2016.

Elle permet aux entreprises  de :

  • Maintenir les salariés dans l’emploi ;
  • Préparer et accompagner le plus en amont possible les transitions ou mobilités professionnelles.
Télécharger la convention FNE AME

 

Entreprises bénéficiaires

Les entreprises bénéficiaires sont celles relevant du champ d’intervention de OPCALIM et en priorité les entreprises de moins de 250 salariés.

Le dispositif doit être accessible  aux entreprises rencontrant des difficultés économiques (baisse du chiffre d’affaires, résultats négatifs, trésorerie négative, baisse significative de l’effectif…). Il concerne en priorité les salariés les plus exposés à la perte de leur emploi, de faible niveau de qualification par rapport aux besoins de main d’œuvre sur leur bassin d’emploi, en CDD ou en CDI.

Le recours à AME – entreprise pour cofinancer des opérations de formation est obligatoirement alternatif aux périodes d’activité partielle.

L’entreprise ne doit  pas faire l’objet d’un Plan de Sauvegarde pour l’Emploi  (PSE) et s’engager à maintenir en poste les personnes concernées par les formations pendant une durée d’au moins 6 mois à l’issue des dernières actions de formation.

Actions mises en œuvre

Les actions les prioritaires sur le secteur sont :

  • les diagnostics « emploi-formation » proposés aux entreprises permettant d’identifier les éventuels besoins formations ;
  • Les formations en bureautique (outlook, word, excel, réseaux sociaux…) et sur des logiciels de gestion de production (ERP) transférables dans l’ensemble des entreprises du secteur sont des formations indispensables au bon fonctionnement des entreprises quel que soit le poste du salarié formé ;
  • Les formations linguistiques, celles-ci sont également primordiales compte-tenu des activités réalisées à l’export par les IAA notamment avec nos voisins européens. Ainsi, la maîtrise de l’anglais et des différentes langues représentatives des échanges est plus que nécessaire y compris pour les salariés de production.
  • Les formations « techniques métiers » ;
  • Les formations « socle de compétences » : de type lutte contre l’illettrisme, maîtrise des savoirs fondamentaux, FLE (Français Langues Etrangères), remise à niveau Maths/Français… ;
  • Les formations managements de proximité ou formation des dirigeants ;
  • Les formations à la performance
  • Les Bilans de Compétences, VAE, CQP et actions diplômantes, certifiantes ;
  • Formations PRP (Prévention des Risques Professionnels), TSF (Transfert des Savoir-Faire), Entretien professionnel ;
  • Formations spécifiques dans certains secteurs : FCO (Formation Conduite Obligatoire) ; FIMO ; Caces...

 Les actions prioritaires proposées sont prises en charges par OPCALIM (soit sur des fonds mutualisés, soit  sur les budgets « Plan de Formation » des entreprises), les financements complémentaires que nous pouvons obtenir dans le cadre du FNE collectif sont orientés vers les entreprises répondant aux critères d’éligibilité aux fonds FNE.

La formation ne doit pas avoir commencée pour demander une aide AME.

CONVENTION EFNE 221502

Haut de page