• envoyer à un ami
  • Imprimer la page
  • Ajouter aux favoris
  • PDF

OPCALIM aide la filière arboricole du Centre à maintenir 200 emplois

18/12/2013- Actualites des régions

Retour à la liste

Trois coopératives arboricoles du Cher et de Touraine ont subi un gel des cultures le 17 avril 2012 détruisant 90% de leur récolte. Les incidences en termes d’emploi ont été importantes avec la mise au chômage partiel dessalariés pendant douze mois.

La mobilisation de tous les acteurs locaux a permis le maintien de ces emplois au-delà de la période de chômage partiel et  la mise en place d’un dispositif de formation pendant les périodes d’inactivité des salariés. Plus de 8000 heures de formation ont été réalisées dans les trois coopératives : une vraie réussite !  

OPCALIM aide la filière arboricole du Centre à maintenir 200 emplois

Les coopératives arboricoles du Cher et de Touraine : « La Martinoise » (18), « Fruits du Berry » (18) et « Fruitouraine » (37)  ont subi un gel des cultures le 17 avril 2012. Cet incident climatique a eu pour conséquence l’arrêt de l’activité de ces TPE-PME pendant  un an et une perte de leur production de plus de 90%.  Elles ont bénéficié d’une indemnisation d’un taux de 50% au titre de « calamités agricoles»  et ont dû avoir recours au chômage partiel.

Pour compléter ce dispositif de chômage partiel, les entreprises et les partenaires locaux sont intervenus  pour éviter le licenciement et les fins de droits des salariés en mettant en place des parcours de formation pour renforcer les « compétences clés » des coopératives et pour leur permettre de redémarrer leur activité fin 2013.

Soutenir l’emploi dans la filière

Pour maintenir les emplois de plus de 200 salariés dont 50% sont des saisonniers travaillant entre 6 et 9 mois par an dans ces entreprises, les partenaires locaux (Conseil Régional, DIRECCTE du Cher , COOP de France, Pôle emploi et OPCALIM) se sont mobilisés auprès des dirigeants de ces trois coopératives.

Ils leur ont proposé un programme d’actions en deux temps :

  • La mise en place des formations pendant les périodes de chômage partiel de leurs  salariés.
  • La consolidation des compétences des salariés à partir d’un plan de formation adapté.

OPCALIM a été associé à ce projet car depuis de nombreuses années l’OPCA accompagne les TPE-PME de la région Centre avec un objectif fort de sécurisation des parcours professionnels.

OPCALIM a missionné le cabinet  IFCIL pour réaliser un diagnostic compétences/formation auprès des trois coopératives dans le cadre du Programme TPE PME pour définir les priorités de formation.

Les principaux axes des différents parcours de formation ont été notamment des actions de remise à niveau des savoirs de base, des actions portant sur les techniques métiers arboriculture, la maintenance, la gestion des stocks, les techniques frigorifiques, l’hygiène et la qualité etc….

OPCALIM a accompagné cette démarche formation qui a permis de professionnaliser les chefs d’équipe, d’assurer un meilleur suivi dans la transmission des savoirs avec du tutorat, d’anticiper les départs en retraite, de mettre en place des parcours qualifiants etc. Il a fallu bien articuler toutes les formations entre elles. Cela a nécessité l’implication des dirigeants des coopératives concernées et l’engagement de tous les partenaires locaux. 

L’objectif de ce programme d’actions a été atteint :

  • Il n’y a pas eu de licenciements,
  • Les financements extérieurs ont été optimisés en inscrivant les résultats du projet dans la durée.
  • L’activité des coopératives a pu redémarrer en octobre 2013.

Former pendant le chômage partiel

En décembre 2012, dès la mise en place des premières actions de formation, les salariés permanents et saisonniers ont été motivés par ce projet malgré les difficultés rencontrées. Les saisonniers constituent un « vivier compétences et de savoirs faire » important pour ces coopératives qui ont su les fidéliser.

Ce projet a respecté un cahier des charges précis adapté aux besoins des entreprises et des salariés. L’outil Proxicompétences[1] a permis de suivre rapidement et précisément le budget.

Tout au long du déroulement des formations 2013, la conseillère formation d’OPCALIM a constaté sur « le terrain » la satisfaction des  stagiaires  et des entreprises. Ces salariés ont acquis de  nouvelles compétences lors de ces parcours mais ont surtout repris confiance en eux. Un grand nombre de compétences « tacites » ont été formalisées grâce à la mise en place de formateurs internes via des formations de formateurs : ce vecteur est important pour l’entreprise, les salariés, mais aussi pour la filière arboricole qui compte très peu de formations métiers.

Les  salariés permanents et les saisonniers ont bénéficié de plus 8000 heures de formation. Cette démarche  a créé une véritable dynamique dans ces coopératives.

Prolonger ce partenariat

Carton-invit-23-10-792_B

Un bilan positif de cette opération a été fait par tous les partenaires, le 23 octobre 2013 lors d’une manifestation qui avait lieu à Bourges (lire le Communiqué de Presse).

Tous les acteurs ayant participé à ce projet souhaitent que ce partenariat réussi soit renouvelé et prolongé avec toutes les entreprises de la filière alimentaire sur d’autres problématiques emploi formation.

 

 

 

 

[1] Proxicompétences : est un service en ligne pour la gestion et le pilotage de l’ensemble des processus formation des entreprises. Ce portail Web pour les adhérents offre des services allant de l’aide à l’élaboration d’un plan de formation prévisionnel à la transmission de demandes de prise en charge, et  l’évaluation des actions de formation et les éditions des bilans de formation.

Haut de page