• envoyer à un ami
  • Imprimer la page
  • Ajouter aux favoris
  • PDF

Partenariat avec la Chambre des métiers et de l'artisanat d'Arras

24/11/2014- Actualites des régions

Retour à la liste

OPCALIM est partenaire de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la région Nord-Pas-de Calais dans le cadre de l’action de développement de l’emploi et des compétences (ADEC) pour le secteur du commerce d’alimentation de détail. Les objectifs sont de favoriser le déploiement de démarches de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et de soutenir les entreprises dans le maintien dans l’emploi des salariés afin de prévenir les difficultés d’emploi liées aux mutations du secteur.

L’ADEC a pour objectif d’élever le niveau de qualification de 509 bénéficiaires par 10 696 heures de formation. En 2013, ce sont déjà 8 entreprises d’alimentation de détail qui ont pu bénéficier du dispositif. Il couvre la période d’octobre 2013 au 30 juin 2015.

Catherine Penaud de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Nord Pas de Calais à Arras (62), témoigne de ce partenariat :

« Avec OPCALIM, nous sommes cosignataires d’un Accord de développement de l’emploi et des compétences (ADEC) initié par l’État en octobre 2013. Il concerne l’artisanat dans le secteur de l’alimentation pour tout le Nord-Pas-de-Calais. Cet ADEC a permis d’informer plus de 5 000 entreprises sur les possibilités offertes en matière de formation grâce à une plaquette et à une relance téléphonique systématique que nous avons mise en place. Le message est clair : il s’agit d’encourager à développer l’emploi et les compétences des salariés de chaque entreprise artisanale.

Dès que nous décelons une opportunité, nous nous mettons en relation avec OPCALIM afin d’étudier dans quel cadre nous pouvons répondre à la demande, tant sur le plan de l’ingénierie pédagogique que du financement. Les équipes de la Chambre de Métiers montent ensuite le dossier et accompagnent avec OPCALIM les artisans pour ces actions individuelles qui s’adressent prioritairement à un public peu qualifié.

Nous proposons des actions transversales, de management par exemple, et des actions qualifiantes aux entreprises de moins de 50 salariés avec priorité aux moins de 10.

L’expérience de notre région est unique et nous poursuivons en 2014 cette collaboration efficace avec OPCALIM. »

Propos recueillis par Pierre Valéry Archassal / ADDITIV

Haut de page