• envoyer à un ami
  • Imprimer la page
  • Ajouter aux favoris
  • PDF

Passerelle RH : un accord pour les entreprises du Nord Pas de Calais

04/05/2015- Actualites des régions

Retour à la liste

Pour anticiper les mutations économiques, l’accord cadre « Passerelle Ressources Humaines » signé entre la DIRECCTE Nord Pas de Calais et OPCALIM a pour objectif d’accompagner les TPE PME régionales en favorisant l’évolution des compétences de leurs salariés.

Il est conclu jusqu’en décembre 2015. Les actions de formation concernent les salariés :

- de premiers niveaux de qualification,

- les seniors,

- les plus exposés à la perte d’emploi

- en CDI et CDD étant en activité partielle.

Le contexte

Les 30 000 salariés de l’agro alimentaire répartis dans 573 établissements placent la région Nord Pas de Calais au 4ème  rang en volume d’emplois, derrière la Bretagne, Les Pays de Loire et Rhône Alpes.

Ces entreprises sont confrontées à des niveaux de qualifications relativement  bas au sein de leurs structures. Pour faire face à la concurrence de plus en plus prégnante, il est nécessaire de les aider pour qu’elles puissent :

  • continuer à investir sur le plan technique, logistique et R&D
  • développer leurs performances
  • accompagner l’ensemble des salariés et les mettre à niveau dans le cadre de ces enjeux.

Pour anticiper les mutations économiques des entreprises agro alimentaires, les partenaires sociaux du secteur dans la région Nord Pas de Calais ont conclu avec l'Etat un accord cadre « Passerelle Ressources Humaines ».

Télécharger l'accord cadre régional d’appui aux mutations économiques / Démarche Passerelle RH dans le secteur de l’industrie alimentaire, la coopération agricole et l’alimentation de détail 2014/2016.

Les objectifs

La mise en œuvre des projets « Passerelle RH » ont pour objectifs de :

  • faciliter l’adaptation des compétences des salariés aux mutations économiques,
  • favoriser la continuité de l’activité des salariés face à ces transformations et leur adaptation à de nouveaux emplois en cas de changements professionnels dus à l’évolution technique ou à la modification des conditions de production ou de marché.

Les actions prises en charge par Passerelle RH doivent s’inscrire dans une perspective de sécurisation professionnelle pour éviter aux salariés toute rupture préjudiciable à leur carrière professionnelle.

Le public concerné

Les entreprises bénéficiaires dont prioritairement  des entreprises de moins de 250 salariés (80% de la subvention  leur est consacré) dans le champ d’OPCALIM.

Les actions de formation  concernent .en priorité les salariés suivants   :

- ceux ayant des  premiers niveaux de qualification,

- les seniors,

- les plus exposés à la perte d’emploi

- en CDI et CDD étant en activité partielle.

Sont exclus de l’accord cadre les salariés dont le contrat est rompu ou va être rompu pour licenciement économique, plan de départ volontaire, rupture conventionnelle  etc.

Le financement

Le budget prévisionnel global de l’accord est de 810 925 €, la participation financière de l’Etat est de 202 731 €, 100% du financement Etat est dédié aux actions de formations, d’appui conseil ou d’actions collectives. 

 

 

Haut de page