• envoyer à un ami
  • Imprimer la page
  • Ajouter aux favoris
  • PDF

Transfert de savoir-faire dans le commerce en gros de viande

17/10/2013- Actualites des régions

Retour à la liste

Le groupe des Boucheries Nivernaises s’est engagé dans un plan d’action « Compétences » pour son atelier de THIAIS regroupant une soixantaine de salariés.

Un diagnostic RH a permis de construire le plan de formation de l’entreprise et de mettre l’accent sur une démarche de transmission des savoirs faire pour des postes de « production volaille » et « piéçage mécanique ». Le point sur cette opération.

Faites comme cette entreprise, bénéficiez de l’accompagnement d’OPCALIM, de son programme TPE PME et du financement de la Charte agroalimentaire.

Transfert de savoir-faire dans le commerce en gros de viande

Le groupe des Boucheries Nivernaises est une entreprise familiale créée il y a près de 60 ans avec  trois implantations en Ile de France : un commerce de détail et de proximité avec 2 boucheries (l’une dans une galerie marchande et l’autre dans le centre de PARIS) et un commerce de gros avec l’atelier de Rungis. Les clients sont des particuliers, des restaurants et des groupes de restauration.

La formation, un enjeu pour l’entreprise

L’atelier à Rungis de 2 000 m² est destiné à la découpe de viandes, volailles et triperie. Il est dirigé par Mr Jacques BISSONNET. Ce site emploie 60 salariés. Lors d’une réunion organisée par OPCALIM et la branche professionnelle, le directeur a pris la mesure de l’aide qu’OPCALIM pouvait apporter à son atelier dans le domaine de la gestion des compétences. 

Un diagnostic des compétences a été réalisé  pour identifier les besoins en formation de l’entreprise. Plusieurs actions ont été initiées en 2013 dont une opération importante de transmission des savoirs avec  AFPA Transitions.

Un diagnostic pour construire le plan de formation

Début 2013, 2 jours et demi de diagnostic réalisé, dans le cadre du Programme TPE PME, avec le cabinet IDEO consultants ont permis de construire une cartographie précise de l’entreprise (fiche d’identité, données sociales, organisation, cartographie métiers/emplois, problématiques Ressources humaines émergentes, besoins de développement RH et formation)  et de faire des préconisations pour la réalisation d’un plan d’action compétences/formation pluriannuel.

Parmi ces préconisations, on trouvait :

  • Optimiser et fiabiliser la prise de commande
  • Développer un management d’équipe pour 4 responsables de secteur (Responsables atelier de production, réception/préparation de commandes, conditionnement/étiquetage/préparations commandes provinces et chauffeurs).
  • Renforcer les compétences terrain en qualité, hygiène et sécurité.
  • Former certains salariés à la bureautique
  • Consolider les techniques de paie
  • Développer des techniques de relation client au téléphone
  • Recruter, intégrer des nouveaux salariés en production sur 2 postes clés : responsable volaille et piéçage mécanique.

Il a été décidé, en 2013, de prioriser une action de Transfert des savoirs et Savoir-Faire

La démarche de transfert  des savoirs et savoir-faire (TSF)

En effet, toute absence sur la chaîne de production pose problème. Pour l’éviter, la transmission des savoirs et savoirs faire entre salariés est nécessaire. Jusqu’à présent, elle s’effectuait dans l’atelier par échange verbal et démonstration sur le poste de travail.

OPCALIM a proposé  de mettre en place dans l’atelier  la démarche TSF en procédant ainsi :

  • réaliser une analyse globale des postes de travail et formaliser des fiches de poste :

        - identifier les activités pour chacun des postes,

        - décrire les process, savoirs de base, savoir -faire et compétences transférables.

  • mettre en place des actions de formation :

        - créer des modules de formation pour les  postes clés et les outils nécessaires au transfert

        - former au transfert des savoirs et savoir-faire (Formations Tuteurs)

  • organiser la capitalisation de la démarche pour qu’elle soit transposable à d’autres postes dans l’entreprise.

OPCALIM a accompagné cette démarche avec  AFPA Transitions, organisme labellisé dans le cadre du dispositif TSF.

L’AFPA Transitions a créé des outils modélisables et transférables.

Afin de pouvoir en faire bénéficier d’autres entreprises, un projet de déploiement est initié conjointement par l’AFPA Transitions et OPCALIM. Un atelier de présentation de la démarche et des outils développés auprès d’entreprises adhérentes à OPCALIM va être mis en place début  2014.

Mise en œuvre et financement de ces actions

Le projet TSF s’est déroulé sur le 1er semestre  2013. La réalisation de nombreuses actions  dans le cadre du Programme TPE PME initié par le diagnostic sont prévues pour 2013 et 2014.

L’ensemble de ces actions ont été financés à 100% par la Charte agroalimentaire et les fonds mutualisés OPCALIM.

Faites comme cette entreprise, bénéficiez de l’accompagnement d’OPCALIM, de son programme TPE PME et du financement de la Charte agroalimentaire, contactez votre conseiller formation OPCALIM.

Haut de page

Pour en savoir plus

Consulter :

Contacter :