• envoyer à un ami
  • Imprimer la page
  • Ajouter aux favoris
  • PDF

Recruter dans les métiers en tension

23/09/2014- Témoignages

Retour à la liste

Une dizaine d’opérateurs de 1re, 2e et 3e transformation ont été recrutés chez SICAVYL grâce à un dispositif articulant le contrat de professionnalisation et l’action de formation préalable à l’emploi (AFPR) de Pôle emploi.

Le témoignage d’Angélique Clément, Responsable des Ressources Humaines sur la réussite de ce montage dans un secteur confrontés aux difficultés de recrutement.  

Le groupe SICAVYL, implanté au cœur des régions Bourgogne et Centre est une coopérative spécialisée dans la transformation de la viande qui emploie 760 salariés,  répartis sur 6 sites.

Un pôle formation interne à l’entreprise valorise les recrutements et l’embauche de jeunes avec des formations internes validées par un diplôme ou un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle).

En 2013, 7 contrats de professionnalisation d’une durée de 9 mois dont 3 mois d’action de formation préalable au recrutement (AFPR) avec une formation de 280 heures complètent les 18 contrats déjà réalisés en 2012.

Entretien avec Angélique Clément, Responsable ressources humaines, SICAVYL à Migennes (89) sur cette action dans un secteur de la viande  confronté à des difficultés de recrutement.

 « Dans notre secteur de la viande, nous constatons qu’il est très difficile de développer nos effectifs car nous ne trouvons pas de candidats disposant des compétences nécessaires. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, nous nous sommes rapprochés de Pôle emploi pour imaginer une autre méthode de recrutement sur ces métiers en tension.

Avec l’aide d’OPCALIM nous avons monté un dossier qui optimise les synergies de formation pour l’intégration. Nous avons commencé par tenir une réunion d’information sur nos métiers avec Pôle emploi, puis nous avons organisé des entretiens de recrutement des candidats intéressés avant d’effectuer une évaluation en milieu de travail (EMT). Une fois ces premiers tests réalisés, nous sommes passés par une action de formation préalable au recrutement (AFPR) de deux mois, débouchant sur un contrat de professionnalisation de six mois.

Cette formation en alternance s’est entièrement déroulée dans notre entreprise, tant pour la partie théorique que pour la formation aux techniques métiers. Un organisme extérieur est intervenu pendant 84 heures et nous avons assuré une formation interne de 196 heures. Ce parcours est essentiel pour transmettre les compétences nécessaires aux demandeurs d’emploi qui, pour la plupart, n’ont jamais travaillé dans notre secteur. Certains avaient exercé dans l’agroalimentaire ou dans la restauration mais aucun dans la viande.

Nous sommes très satisfaits de ce dispositif et nous améliorons chaque année le taux de personnes embauchées à partir des groupes de sélection initiale. Pour garantir cela, nous avons choisi et formé des tuteurs qui encadrent les nouveaux entrants et facilitent leur intégration. Nous avons également constitué un comité de pilotage qui réunit l’organisme de formation, nos responsables de production, notre service ressources humaines et les tuteurs.

En 2013, nous avons ainsi recruté en CDI une dizaine d’opérateurs de 1re, 2e et 3e transformation et nous comptons renouveler l’expérience avec plusieurs groupes en 2014. »

(Propos recueillis par Pierre Valéry ARCHASSAL d'ADDITIV)

Haut de page