• envoyer à un ami
  • Imprimer la page
  • Ajouter aux favoris
  • PDF

L’entretien professionnel

L’entretien professionnel vous permet de faire le point sur votre projet professionnel et notamment sur vos besoins en formation avec votre responsable hiérarchique.

Ce nouveau dispositif est né de la loi du 5 mars 2014 qui le rend obligatoire tous les 2 ans

L'entretien professionnel initié par la réforme de 2014 (loi du 5 mars 2014 /article L.6315-1) se substitue à :

  • l'ancien entretien professionnel
  • l'entretien de 2ème partie de carrière
  • certains entretiens obligatoires suite aux absences de longue durée de salariés.

Ce nouvel entretien est distinct de l'entretien annuel d'évaluation, d'appréciation et d'objectif.

Pourquoi un entretien professionnel ?

Cet entretien a pour objectif d'envisager, avec votre supérieur hiérarchique, les perspectives d'évolution de votre emploi et votre projet professionnel, le cas échéant votre projet de formation.

Il est l'occasion pour vous d'un échange constructif avec votre employeur.

Quels bénéficiaires ?

Tous les salariés, sans exception, bénéficient de cet entretien, quelque soit la durée et le type de contrat de travail qui vous lie à votre employeur.

Quelles obligations ?

L'entretien professionnel est obligatoire :

  • tous les 2 ans, votre employeur organise un entretien professionnel et identifier avec vous les axes de développements possibles en matière de compétences et de formations.
  • tous les 6 ans, il analyse votre parcours professionnel et vérifier que vous avez :
    • suivi au moins une formation,
    • évolué au plan salarial ou professionnel (autre que les évolutions obligatoires du salaire minimum conventionnel ou du SMIC).
    • obtenu des éléments de certification par la formation ou la VAE.

Quelles modalités pour les entreprises de 50 salariés et plus ?

L’analyse du parcours professionnel du salarié tous les 6 ans n’est pas une simple obligation procédurale mais il y a une obligation de résultat dans deux domaines sur trois minimum.

A défaut la sanction est automatiquement prévue par la loi pour les entreprises de 50 salariés et plus, à savoir :

  • un abondement de 100 heures du compte personnel de formation
  • avec un montant directement versé à OPCALIM. Cette pénalité peut s'avérer lourde si cela concerne plusieurs salariés.

Quel accompagnement par OPCALIM ?

OPCALIM vous accompagne dans la mise en œuvre de cet entretien professionnel : consulter notre offre de service ePro pour les collaborateurs (bientôt en ligne).

 

 

Haut de page